Écobes au Cégep de Jonquière

Projets en santé

Projets en cours en 2020-2021

Cocréation de l’observatoire du développement moteur et psychomoteur des enfants et des adolescents de 0 à 18 ans

Le présent projet vise à réunir un regroupement de chercheur.e.s, de praticien.ne.s et de décideur.euse.s du Québec qui désirent mettre en commun leurs expertises afin de valoriser les connaissances sur le développement moteur et psychomoteur des enfants et des adolescent.e.s de 0 à 18 ans. De manière plus spécifique, le projet vise à identifier de manière novatrice les priorités d’action et les contenus scientifiques de l’Observatoire en fonction des besoins des différents chercheur.e.s, des praticien.ne.s et lorsqu’à terme, des décideur.euse.s. Par sa participation au projet de recherche, le CQDPP, organisme regroupant les principaux acteurs et actrices régionaux de la petite enfance et de l’éducation, vise le développement et la promotion des pratiques psychomotrices utilisées comme mesures éducatives et préventives afin de soutenir le développement global des personnes. À l’intérieur du module de kinésiologie de l’UQAC, le professeur chercheur Tommy Chevrette vise à développer la recherche sur les enfants et les adolescents de 0 à 18 ans dans le domaine du développement moteur et psychomoteur. Dans le cadre de ce projet, ÉCOBES accompagnera les deux mandataires.

Développement de stratégies novatrices de transfert de connaissances en milieu scolaire basé sur l’évaluation d’un programme d’information génétique

La corporation de recherche et d'action sur les maladies héréditaires (CORAMH) est un organisme qui a pour mission de prévenir les maladies héréditaires au Saguenay-Lac-Saint-Jean (SLSJ) en misant sur l'information, la sensibilisation et l'éducation de la population. Le principal outil de CORAMH est son programme d'information génétique déployé gratuitement depuis 1983 dans les établissements scolaires, les entreprises et les groupes sociaux. Ce programme d'information avait besoin d'être évalué pour s'assurer des retombées escomptées.

Deux clientèles cibles de CORAMH semblent plus problématiques en termes d'intérêt des participant.e.s et de rétention des connaissances, soit les élèves de 3e secondaire et ceux des centres de formation professionnelle. Ces deux clientèles sont aussi celles qui sont les plus fréquemment rencontrées par l’organisme.

Le programme d'information génétique a donc été soumis à une première évaluation à l’automne 2018 pour identifier les éléments à modifier en termes d'écoute des participant.e.s dans la classe et de rétention des connaissances. Une équipe multidisciplinaire a développé des stratégies novatrices de transfert basées sur les résultats de cette évaluation, incluant des capsules promotionnelles, vlog et conférence interactive. Ces outils adaptés pour chacune des deux clientèles identifiées par le projet ont été testés à l’automne 2019 pour évaluer leur efficacité. Au cours de l'année 2020-2021, la finalisation des nouvelles stratégies de transfert aura lieu. 

Bien que ces deux clientèles (3e secondaire et étudiants de CFP) soient les premières à ressentir les effets des stratégies déployées, les autres groupes rencontrés dans le cadre du programme d'information génétique de CORAMH pourront aussi en bénéficier. En plus de ces nouvelles stratégies novatrices de transfert, les données concernant l'appréciation de son programme permettront à l'organisme de promouvoir sa formation et de démontrer son utilité.

Le rapport d'évaluation est ici. Il contient tous les résultats des analyses qualitatives et quantitatives. Également, une infographie des principaux résultats se retrouve ici

 

Dystrophie myotonique de type 1 (DM1)

"Abilities of adults with the childhood phenotype of myotonic dystrophy type 1 to live independently: an integrated occupational therapy and neuropsychological study."

Projet financé par l'Association française contre les myopathies: Trampoline Grant – 2019-2020

La DM1 est une maladie neurodégénérative héréditaire particulièrement fréquente au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Cependant, très peu d’études ont été menées sur le phénotype infantile précisément. Ce projet apportera donc de nouvelles informations qui pourront éventuellement améliorer le suivi médical des personnes atteintes. Le but de ce présent projet de recherche est donc d’avoir une meilleure compréhension des difficultés vécues par les personnes atteintes et par leurs proches. Les objectifs principaux sont :

  • Documenter le niveau de réalisation des activités de la vie quotidienne;
  • Documenter le point de vue de la personne atteinte et d’un de ses proches par rapport à sa réalisation de ses activités quotidiennes;
  • Documenter le profil cognitif des personnes atteintes;
  • Explorer la relation entre le profil cognitif et la capacité de réaliser les activités de la vie quotidienne.

"Understanding the progression of central nervous impairments in myotonic dystrophy type 1"

Projet financé par Ionis Pharmaceuticals et Fondation de l’Université de Sherbrooke – 2019-2020

Les objectifs du projet de recherche sont de :

  • Caractériser la progression des atteintes cognitives (fonctions exécutives, mémoire verbale, attention, habiletés visuo-constructives) et autres manifestations neuropsychologiques associées au SNC (somnolence diurne, fatigue et apathie) en DM1, sur une période de 12 mois;
  • Documenter la validité concomitante des outils d’une batterie d’évaluation cognitive informatisée en comparaison des tests neuropsychologiques classiques équivalents;
  • Documenter la fidélité test-retest et la sensibilité au changement des outils d’une batterie d’évaluation cognitive informatisée, des tests neuropsychologiques classiques et des échelles d’apathie.

"Empowering caregivers to better manage DM patients’ neurobehavioral symptoms"

Projet financé par Dystrophie Musculaire Canada

Bien que la DM1 soit une maladie reconnue pour les symptômes musculaires qui y sont liés, les patients et leurs proches se plaignent plus souvent des symptômes non-musculaires qui l’accompagnent, tels que la fatigue, une faible motivation, des difficultés à prendre des décisions et des difficultés sociales. Ces symptômes peuvent fortement nuire à l’autonomie des gens atteints ainsi qu’à la participation sociale de ceux-ci et de leurs proches. La méconnaissance de ces difficultés non-apparentes peut être une source de conflits et de tensions entre les patients et leur entourage. À ce jour, il existe cependant peu d’outils pour aider les proches aidants à comprendre et gérer ces aspects de la maladie. L’objectif principal de ce projet de recherche est d’identifier les moyens que prennent les proches aidants pour régler les problèmes et les conflits qui se produisent en raison des symptômes non-musculaires de la maladie, puis d’utiliser ces informations pour développer des outils (guides d’information et capsules vidéos) conçus pour aider les proches aidants à faire face aux situations qui surviennent dans la vie quotidienne.

La mise en place d’un service de transport collectif adapté aux besoins des aînés dans une région à faible densité : un moyen novateur pour assurer le vieillissement actif

ÉCOBES, en collaboration avec la MRC de Domaine-du-Roy, travaille sur un projet de recherche qui vise à implanter un service de transport collectif (TC) adapté aux besoins des aîné.e.s. Comme plusieurs régions périphériques à faible densité au Québec, la MRC du Domaine-du‑Roy, située au Saguenay–Lac-Saint-Jean, fait face depuis les années 1980 à un vieillissement et à une baisse démographique de sa population. Dans ce contexte, l’enjeu de la mobilité des personnes âgées est crucial et affecte à différents degrés leur qualité de vie, leur niveau d’autonomie et, ultimement, leur capacité à rester dans leur communauté. Ce projet de recherche suscitera une réflexion élargie sur le rôle du TC, mais également sur son efficacité et sa capacité à répondre aux besoins des ainés. La méthodologie, structurée autour de la mise en œuvre d’un laboratoire vivant (Living Lab) permettra d’aller plus loin dans la réflexion et la recherche de solutions innovantes aux problèmes vécus et aux freins à l’utilisation des TC, tout en tenant compte du contexte et des ressources en place sur le territoire.

Renforcer les capacités d’apprentissage des étudiants ayant un TDAH à l’aide d’une intervention cognitivo-comportementale

Le nombre d’étudiantes et étudiants ayant un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) serait en forte progression dans le réseau collégial. Le TDAH affecte les fonctions cognitives, et plus particulièrement les fonctions attentionnelles et exécutives (mémoire de travail, planification, résolution de problèmes, etc.), ce qui occasionnerait des difficultés scolaires marquées. Également, les étudiantes et étudiants ayant un TDAH seraient proportionnellement plus nombreux que ceux sans TDAH à présenter des problèmes de sommeil. Or, il faut savoir qu’un sommeil de qualité ou de quantité insuffisante peut non seulement aggraver les symptômes du TDAH, telles l’inattention et l’hyperactivité, mais aussi empirer les fonctions cognitives déficitaires du TDAH, ce qui peut aussi influencer négativement la capacité à apprendre.

L’objectif général de ce projet financé par le Programme d’aide à la recherche sur l’enseignement et l’apprentissage (PAREA) est d’améliorer nos connaissances sur le fonctionnement cognitif et les capacités d’apprentissage d’étudiantes et étudiants du collégial ayant un TDAH, une population qui serait particulièrement vulnérable en termes de réussite. Les objectifs particuliers sont : 1) identifier les problèmes de sommeil chez les étudiantes et étudiants ayant un TDAH et clarifier les liens avec différents facteurs dont le sexe, la sévérité des symptômes du TDAH, la présence d’un autre diagnostic, les difficultés scolaires, etc., 2) optimiser le fonctionnement cognitif d’étudiantes et étudiants ayant un TDAH, des problèmes de sommeil et des difficultés scolaires par l’entremise d’un protocole expérimental incluant une intervention cognitivo-comportementale (ICC) dédiée à solutionner les problèmes de sommeil, et, 3) formuler des recommandations d'adaptation pédagogiques pour le personnel enseignant et professionnel ainsi que des recommandations pour renforcer les capacités d'apprentissage des étudiantes et étudiants ayant un TDAH, et ce afin d’augmenter leurs chances de réussite.

Vivre et vieillir chez soi au Saguenay-Lac-Saint-Jean : La parole aux intervenants et aux ainés en temps de pandémie.

Le rapport final est le fruit d’une collaboration entre la Table régionale de concertation des ainés du Saguenay-Lac-Saint-Jean et ÉCOBES. Il présente  les résultats d’une série d’entrevues menées auprès d’intervenants et d’ainés de la région afin de valider les enjeux priorisés lors d’une vaste rencontre de concertation régionale sur le vieillissement de la population: 1) les services de proximité; 2) les services de santé; 3) le transport. Compte tenu du confinement vécu au printemps 2020 en raison de la pandémie de COVID-19, les entrevues ont permis aussi d’explorer comment cette situation avait été vécue par les intervenants et les aînés.

Quelques projets récemment complétés

Facteurs de risque et les trajectoires développementales associés à l’emploi à l’âge de 13 et de 15 ans

Ce projet, réalisé en collaboration avec l'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST), l'UQAM et l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), s’inscrit dans la lignée des travaux de recherche qui visent à approfondir les raisons pour lesquelles les jeunes travailleurs présentent un risque plus élevé d’accidents de travail. Il permettra plus particulièrement de pallier l’absence de données scientifiques sur les facteurs favorisant une entrée précoce sur le marché de l’emploi et sur les impacts y étant associés en termes de santé et de sécurité. De plus, les données de l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ), mises à profit dans le cadre de ce projet, permettront ultimement de mieux cibler les actions de prévention dédiées aux jeunes travailleurs. Le rapport de recherche sera bientôt disponible sur le site Internet d’ÉCOBES et de l’IRSST.

Amélioration de l'adaptation au travail de nuit par l'application de technologies novatrices d'exposition à la lumière dans le secteur minier

Dans le nord du Québec, des centaines d'employés travaillent sur les quarts de nuit pendant 21 jours consécutifs, 12 heures sur 24, avec 14 jours de repos à la maison entre les rotations. Il n'existe actuellement aucune solution standard pour diminuer les risques de fatigue liés à cet horaire contre nature. L'objectif principal de ce projet, financé par le CRSNG, est de vérifier l'efficacité d'une stratégie novatrice de stimulation par de la lumière bleue combinée au port de lunettes à lentilles orangées le matin chez les travailleurs de nuit. Cette stratégie est inspirée du fait que notre horloge biologique est plus sensible à la lumière bleue que toute autre couleur, le bleu ayant un effet stimulant la nuit. L'hypothèse principale est que l’adaptation des travailleurs du secteur minier au travail de nuit sera plus rapide et que leur vigilance nocturne et leur sommeil diurne s'en trouveront améliorés. 

Ce projet, réalisé en partenariat avec l'Université Laval, est financé par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

Comment optimiser le transfert de connaissances de pharmacogénétique en pratique clinique? Point de vue d’omnipraticiens, de pharmaciens et de patients.

La pharmacogénétique (PGt), qui est l’étude des interactions entre les facteurs génétiques et la réponse aux médicaments, représente un nouveau paradigme qui devrait remodeler la pratique médicale et pharmaceutique de demain en matière de traitement et de prescription. Ce projet de recherche s’est intéressé à la mise en application des tests PGt actuellement recommandés par Santé Canada. Ces tests demeurent rarement utilisés par les professionnels de la santé, bien qu’ils puissent notamment améliorer la qualité des traitements médicamenteux. Il est donc pertinent d’aider les professionnels de la santé à mieux utiliser et mieux comprendre les tests PGt.

Les objectifs du projet sont de mieux comprendre les limites et l’ouverture des omnipraticiens, des pharmaciens et des patients au sujet des tests PGt et de formuler des recommandations pour une meilleure applicabilité de ceux-ci et pour en faciliter le transfert de connaissances. Ces trois groupes de professionnels représentent les trois pôles centraux par lesquels les découvertes en PGt voient leur utilisation réussie en pratique clinique. En outre, le succès de ce processus dépend de l’acceptabilité et des prises de position exprimées par ces trois groupes envers ce genre d’application. De là découle l’importance de tenir compte de leurs représentations sociales et de leur positionnement respectif.

Des entrevues de groupe semi-dirigées avec des omnipraticiens, des pharmaciens et des patients ont été réalisées. Suivant l'analyse des données qualitatives recueillies, plusieurs thèmes clés ont émergé des groupes de discussions dont le manque de connaissances sur les tests pharmacogénétiques, le rôle des professionnels de la santé dans la mise en application de ces tests, les facteurs qui favoriseraient leur mise en application ainsi que les enjeux tels que les coûts liés aux tests et les enjeux liés à l’éthique et aux assurances. Également, les professionnels ont exprimé des besoins en termes de formation et en matière d’outils de centralisation de l’information des patients. En général, les participants de l’étude démontrent une ouverture manifeste à utiliser des tests PGt dans chacun des groupes.

Un article publié au printemps 2019 dans la revue Pharmacogenomics fait état des principaux résultats de cette recherche :

Frigon, M.-P., Blackburn, M.-È., Dubois-Bouchard, C., Gagnon, A.-L., Tardif, S. et, K. Tremblay (2019) « Pharmacogenetic Testing in Primary Care Practice: Opinions of Physicians, Pharmacists and Patients », Pharmacogenomics, 20, 8: 589-598.

Effets des stages en soirée sur l'apprentissage des étudiantes en soins infirmiers

Les étudiantes inscrites au programme collégial en soins infirmiers doivent souvent faire des stages en soirée. Au lendemain de ces stages, elles doivent être en salle de classe dès huit heures le matin. Les étudiantes risquent ainsi d’être privées de sommeil et d’être fatiguées, avec toutes les conséquences que cela peut entraîner par rapport à l’apprentissage et à la réussite scolaire. Ce projet de recherche, financé par le PAREA, visait à clarifier les effets des stages en soirée sur le sommeil, la fatigue et l’apprentissage d’étudiantes en soins infirmiers et à établir des moyens susceptibles de favoriser leur réussite scolaire. Ces moyens touchent autant à l’enseignement qu’aux besoins en matière d’apprentissage. Le rapport de recherche est disponible à l’adresse suivante : (ajouter l’adresse de l’endroit où se trouvera le rapport sur notre site).

 

Liens vers le rapport de recherche complet: Effets des stages en soirée sur l’apprentissage d’étudiantes en soins infirmiers et recommandations pédagogiques

Image corporelle et estime de soi chez les adolescents : effets à court et moyen terme d'un programme d’intervention en milieu scolaire

L'insatisfaction à l'égard de son corps prend sa source dès le jeune âge. Cette insatisfaction a été mise en lien avec plusieurs phénomènes négatifs, notamment l'intimidation liée au poids, une faible perception de ses capacités interpersonnelles, une plus faible estime de soi, des symptômes d’anxiété ou de dépression, une perception négative de son état de santé et la présence de troubles alimentaires comme l'anorexie ou la boulimie. De nombreux programmes d'intervention ont été développés au cours des trois dernières décennies pour prévenir les troubles alimentaires mais peu de programmes sont axés sur la prévention de l’insatisfaction corporelle chez les adolescents. L'organisme ÉquiLibre propose, depuis une vingtaine d'années, un programme en milieu scolaire intitulé « Bien dans sa tête, bien dans sa peau » qui vise à promouvoir une image corporelle positive chez les adolescents.

Une équipe composée d’intervenants (ÉquiLibre) et de chercheurs provenant de différents établissements (ÉCOBES, Université du Québec à Chicoutimi, Université du Québec à Montréal, Université Laval, Deakin University à Melbourne en Australie) a été mise sur pied pour faire l’évaluation  des effets à court et moyen terme du programme d’intervention proposé par ÉquiLibre. Au final, le projet permettra de suggérer des pistes d'amélioration du programme.

Liens vers le rapport de recherche complet: Évaluation des effets du programme d’intervention en milieu scolaire Bien dans sa tête, bien dans sa peau

Liens vers le rapport de recherche synthèse: Évaluation des effets du programme d’intervention en milieu scolaire Bien dans sa tête, bien dans sa peau

Trousse de sensibilisation et d'observation des boîtes à lunch dans les camps de jour

L’adoption d’une saine alimentation demeure un défi important au regard de la diminution de l’obésité chez les jeunes. Programme novateur, Tremplin Santé vise à favoriser la mise en place dans les camps d’été d’un environnement propice à l’adoption de saines habitudes de vie par les jeunes. Pour mesurer les effets réels de son programme sur les comportements alimentaires au sein des camps d’été, Tremplin Santé a besoin d’un instrument de mesure fiable qui permet de récolter des données probantes sur les habitudes alimentaires des jeunes campeurs.

La trousse développée par ÉCOBES se veut un outil de mesure, mais aussi un moyen de sensibiliser les jeunes aux notions de boîte à lunch équilibrée, d'assiette santé et de collation équilibrée. Réalisée en collaboration avec des experts du domaine (nutrition, santé, éducation, évaluation, statistiques), la trousse a été validée auprès de plusieurs centaines de jeunes en 2016. Elle est le fruit d’un travail collaboratif et interdisciplinaire impliquant des étudiants et des chercheurs d’ÉCOBES, de l’UQAC et de la Clinique 180.

Ce projet a été financé conjointement par la Fondation Tremplin Santé et le ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation dans le cadre de son programme Passeport innovation.